En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies à des fins statistiques anonymes.
En savoir plus sur la gestion des cookies

Défi-lecture 4e

Par PATRICIA BARREAU, publié le mercredi 6 février 2013 23:21 - Mis à jour le dimanche 15 juin 2014 00:20

Classes impliquées : 4 èmeA-B-C-D- E-F

Professeurs : Mme Barreau, Mme Lelièvre, M. Napoléon, M. Monjarret, Mme Crusson

  Objectifs :

  Ce projet de promotion de la lecture s’inscrit dans une problématique essentielle au collège : lire mieux, lire plus, lire avec plaisir.

Le but est de développer… ou de créer le goût de la lecture par des approches diversifiées et ludiques et également d’améliorer les compétences de rédaction, de syntaxe et d’orthographe (rédaction de questions pour les autres équipes). Le destinataire n’étant plus uniquement le professeur, il y a une obligation plus forte de clarté et de précision dans l’expression.

L’objectif est aussi d’apprendre à travailler en groupe, à élaborer des stratégies de lecture ensemble, sur la base du respect et de la tolérance.

Le thème choisi, l’adolescence, permet de considérer le livre comme une sorte de miroir de la vie. Les titres proposés abordent des questions de société (drogue, amour, musique, violence, comportement alimentaire, guerre, etc.) et peuvent aider les élèves à mettre du sens là où règne peut-être la confusion des sentiments adolescents.


  Mise en œuvre :

1)       Explication du projet aux élèves.

 

2)       Présentation des livres par l’enseignant.

3)       Constitution des équipes (hétérogènes). Le groupe s’engage à lire tous les livres (Aux élèves de s’organiser dans chaque groupe, un lecteur peut lire 5 livres, un autre les 11 livres, en fonction de ses aptitudes)

4)       Mise au point régulière sur le nombre de livres lus dans chaque groupe grâce au tableau affiché dans la salle. Echange de livres.

5)       Echange en classe, à propos des livres et des thèmes abordés, présentation orale, lecture d’extraits choisis, création d’un carnet de lecteur, etc…

6)       Rédaction de questions, énigmes… constitution de fiches –questions.

7)       Au bout de 4 -5 mois, rencontre entre les équipes de chaque classe autour d’un plateau de jeu, au CDI. Les élèves se posent les questions rédigées.

 La classe gagnante est celle qui totalise le plus de points (c’est-à-dire celle qui a su répondre au plus grand nombre de questions).

LISTE DES LIVRES PROPOSÉS :

1) Blues en noir , de Hubert Ben Kemoun : Un ado passionné de musique se fait voler ses chansons par un producteur qui lui a promis d’enregistrer un album.

2) Le pianiste sans visage , de Christian Grenier 
(+la fille de 3 e B ) Ces deux livres fonctionnent ensemble même s’ils peuvent être lus séparément. Le pianiste sans visage est le journal de Jeanne, qui grâce à son ami Pierre, veut faire revivre la mémoire de son père musicien décédé. La fille de 3 ème B est le journal de Pierre qui a deux passions : Jeanne et la musique. Une même histoire, deux points de vue différents

3) La vie à reculons , de Gudule : Le nouvel élève de la classe est séropositif : la nouvelle se répand dans tout le collège.

4) Les coups durs , d’Elisabeth Laird : Thème de la maltraitance

5) No pasaran, le jeu , de Christian Lehmann : Trois adolescents sont confrontés à la violence de la guerre par l’intermédiaire d’un jeu-vidéo très particulier.

6) Un pacte avec le diable , de Thierry Lenain : Thème de la drogue.

7) Maïté coiffure , de Marie-Aude Murail : Louis est un élève de troisième et il doit faire un stage d'une semaine. Mais que faire ? Aucune idée ! Sa grand-mère lui propose un stage chez sa coiffeuse…

8) Oh boy ! , de Marie-Aude Murail : Siméon, Morgane et Venise Morlevent se découvrent un matin sans parents. Qui va les adopter ?

9) La vie en gros , Mickaël Olivier : Les problèmes de poids, l’image de soi à l’adolescence.

10) L’ombre d’Adrien ,   de Cathy Ytak :   Jérémie est le dernier à avoir vu Adrien vivant : au détour d'un sentier escarpé que les deux amis randonneurs chevronnés, parcouraient ensemble, Adrien est tombé dans le vide. Comment continuer à vivre quand on est hanté par la culpabilité et l'incompréhension ? Qui était vraiment Adrien ? Le Jérémie insouciant et frimeur d'avant le drame peut-il, lui, encore exister ?

11) Hé petite !, de Yaël Hassan  :   "Hé petite ! " C'est mon surnom. Il a suffi d'une visite médicale à l'école pour que le médecin s'inquiète de ma petite taille et me le certifie, je ne dépasserai pas le mètre quarante-sept.
Entre les "minus", les "microbes" les "pilules", pas facile de trouver ma place.
Ras-le-bol que tout le monde ne voit en moi qu'une ado minuscule ! C'est décidé, il va falloir se battre…

 

 

Pièces jointes
Aucune pièce jointe