En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies à des fins statistiques anonymes.
En savoir plus sur la gestion des cookies

Le latin, à quoi ça sert ?

Publié le dimanche 9 décembre 2012 18:31 - Mis à jour le mardi 15 janvier 2013 11:49

Pourquoi en effet continuer à apprendre la langue latine, cette langue ancienne - et non "morte" puisqu'elle est encore parlée - au XXIème siècle ?

La réponse est simple : pour comprendre le monde dans lequel nous vivons...


Si nous raisonnons en termes de rentabilité immédiate, le Latin en soi ne sert à rien. Mais si nous prenons le temps de regarder autour de nous, les traces des Romains sont visibles partout et en toutes choses :

- l'architecture de nos bâtiments publics tout d'abord nous rappellent la romanisation dont nous sommes les héritiers,

- nos références culturelles ensuite à travers les mythes et leurs héros, à travers la philosophie et la politique puisent leurs sources dans le monde antique,

- notre langue enfin est abondamment imprégnée de mots latins, parfois intacts, parfois transformés mais souvent bien reconnaissables (agenda, post-scriptum, lavabo, numéro, minimum, maximum ...)

En effet, 

NOUS PARLONS TOUS LATIN SANS LE SAVOIR 

et, dans  notre vie quotidienne, la langue latine nous interpelle à chaque coin de rue ou dans les rayons des supermarchés que nous fréquentons. Il suffit de regarder autour de soi pour en être convaincu :  au hasard, un véhicule ULYSSE, l'entreprise ITINERIS, les produits NIVEA, le dentrifice VADEMECUM, les nettoyants AJAX... la liste serait  longue et variée.

Bref, ici la curiosité ne peut être qu'une qualité et nous pouvons clamer bien fort avec Mme Jacqueline de Romilly, éminente helleniste et académicienne hélas aujourd'hui disparue :

Le latin ne sert à rien,

DONC A TOUT !

 

Pièces jointes
Aucune pièce jointe